• Chapitre 24 : Point final

    Chapitre 24 : Point final

    Bon, je reprends la plume....

    Chapitre 24 : Point final

    Une fois les triplés nés -car oui, au vu des circonstances de leur naissance, Amandine et moi avons décidé d'en faire des triplés- et Elsa partie, le manoir retomba dans une certaine routine. J'assurais mon rôle de père du mieux que je pouvais, malgré les larmes de mes enfants.

    Chapitre 24 : Point final

    D'ailleurs Amandine s'occupait autant de la petite Sara que de ses fils, ce qui m'ôtait un poids considérable. Ainsi, même si sa mère décidait de ne plus la voir, la petite ne manquerait pas d'amour.

    Chapitre 24 : Point final

    Je dois dire que nous faisions un fier couple, à nous occuper de nos trois poupons.

    Chapitre 24 : Point final

    Mère était totalement gaga de ses petits-enfants. Elle passait son temps à les câliner, leurs faire des grimaces, des papouilles...

    Chapitre 24 : Point final

    Père, prenant ses rôles de père et de grand-père très à cœur, me prodiguait divers conseils sur comment s'occuper des bébés. "Et n'oublie pas le rot après le biberon !" "Et pas trop de talc sur le popotin !" "Laisse-leur le temps de boire !" "Tu m'écoutes quand je te parle ?"

    Chapitre 24 : Point final

    Nous eûmes également le plaisir de recevoir au manoir Felicity Durite, la maman de ma chère Amandine. Je reconnais avoir été intérieurement soulagé de constater que la fille n'avait pas hérité du sens de la mode de sa mère.

    Chapitre 24 : Point final

    La rencontre entre les deux grand-mères fut plus... stoïque. Même si elle souriait poliment, je vois bien que Mère n'approuvait pas totalement les excentricités (ni le goût bariolé, disons-le franchement) de Felicity.

    Chapitre 24 : Point final

    Les jours passant, mes talents de père faisaient leurs preuves. Ma jolie Sara avait séché ses larmes et me faisait maintenant de grands sourires, qui ne manquaient pas de faire fondre mon cœur... Moi qui avait toujours regardé le ciel, j'avais trouvé trois superbes étoiles sur terre...

    Chapitre 24 : Point final

    Et à propos de ciel, mon congé parental fut bientôt fini et il fut temps pour moi de retourner au travail. Je dois dire que je retrouvais l'ambiance du Centre Spatial Philaé avec plaisir. Grâce à nos efforts, un centre de recherche allait bientôt ouvrir en ville !

    Chapitre 24 : Point final

    Amandine avait accepté de repousser sa date de début de travail pour s'occuper des bébés le temps nécessaire à ce qu'ils gagnent en autonomie.

    Chapitre 24 : Point final

    Les rares moments où ils dormaient de concert étaient d'autant plus appréciés.

    Chapitre 24 : Point final

    Mère chouchoutait toujours autant ses petits-enfants. Je la voyais échanger de grands éclats de rire avec Sara, et je l'entendais parfois gazouiller : "Qui c'est la petite-fille chérie à sa mamie ? Hein ? C'est qui ? C'est qui ? C'est la jolie Sara ! Mais oui ! Ah gouzigouzi !" A croire que la personnalité particulière d'Amandine déteignait sur toute la famille...

    Chapitre 24 : Point final

    Finalement, un soir, nos petits poupons devinrent des enfants. Le premier à grandir fut Hugo.

    Chapitre 24 : Point final

    Puis ce fut le tour de John, qui devint un enfant extraverti se voulant très sociable.

    Chapitre 24 : Point final

    Hugo, dans sa hâte, pria sa soeur de grandir avec eux. "Mais c'est nul, elle est toute petite ! On peut pas jouer avec elle !" s'était-il exclamé.

    Chapitre 24 : Point final

    Et c'est ainsi que Sara devint une petite fille bienveillante, souhaitant comme son frère devenir très sociable.

    Chapitre 24 : Point final

    Si Hugo était également bienveillant, il aspirait à plus d'action et prévoyait d'être un enfant turbulent.

    Chapitre 24 : Point final

    Malheureusement, cette nuit-là fut également funeste. Alors que Mère allait se mettre seule au lit, elle sentit ses forces la quitter et s'effondra sur le plancher de la chambre. Apparut alors une silhouette de sombre allure.

    Chapitre 24 : Point final

    Elle prit quelques notes, et d'un coup aussi précis qu'inéluctable, elle abattit sa faux sur Alicia Owlblood.

    Chapitre 24 : Point final

    Pour ne laisser qu'une urne, qu'un objet vide de sens face à l'être qu'était ma mère.

    Chapitre 24 : Point final

    Ma mère se nommait Alicia Owlblood. Elle était la fille aînée de Cassandra Gothik et de Matho Owlblood. Vous avez certainement lu son nom sur la couverture d'un des nombreux romans qu'elle a écrit. L'amour des siens et l'écriture furent les deux choses qui animèrent sa vie. Et si sa vie avait été un roman d'amour, ceci en serait le point final.

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Février 2015 à 16:21

    Adieu Alicia...

    Je m'interrogeais avec un rien d'inquiétude sur le sens du "point final". Je pense à présent avoir la réponse.

    Elle n'aura donc plus à supporter l'autre grand mère de ses petits enfants yes

    2
    Noogatine
    Lundi 16 Février 2015 à 16:23

    Pauvre Alicia ! On le sait pourtant qu'ils ne sont pas éternels, mais à chaque fois qu'ils partent ça nous fait un petit pincement au coeur... Heureusement, la relève est là ! La famille recomposée avec ses "triplés" est vraiment toute mignonne :)

    3
    Lundi 16 Février 2015 à 18:05

    Joie et tristesse...  Le point final de ce chapitre est tout simplement splendide. :(  Encore du grand Mathoo :)

    4
    Divine
    Lundi 16 Février 2015 à 18:44
    Haaan c'est pas normal qu'Amandine n'ai pas hérité du goût magnifaïque pour la mode de Félicity! Suis sûre que c'est les Owlblood qui lui ont déteint dessus!!!
    RIP Alicia...
    5
    Lundi 16 Février 2015 à 21:02

    Merci à toutes les quatre pour votre passage et vos commentaires positifs, comme toujours ça me fait très plaisir ! :)

    Heureusement, effectivement, la famille continue, et une sacré famille ! :)

    Et oui Divine, les Owlblood ne sont pas n'importe qui, y a un dress code tout ça tout ça :P

     

    6
    Lundi 23 Février 2015 à 11:50

    Ben voilà en faire  des triplet est une bonne idée ;) malheureusement c'est triste quand même :( enfin ils ne manqueront pas d'amour et ça c'est formidable ;)

    7
    Mardi 24 Février 2015 à 14:42

    Oui ! Dans la famille, on n'est pas du genre à délaisser ses enfants ! ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :