• Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Alors que le jeune Albus découvrait les joies de l'amour avec la belle Bianca Monty, Alexander et Emilia, eux, continuaient de filer le parfait amour.

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Ce fut d'ailleurs eux qui instaurèrent la tradition du crac-crac dans la grande armoire de la chambre de maître. Et croyez-moi, elle en a vu passer des amoureux, cette armoire...

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Un matin, Emilia téléphona à son fils aîné. Avait-il réussi à trouver un logement correct ? Etait-il bien installé ? Comment allait le travail ? Siméon s'était installé dans une petite maison à Monte Vista et vivait désormais pleinement sa vie. Emilia était rassurée.

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Seul Hubert semblait échapper à cette atmosphère délicieusement idyllique. Lui, le dernier des trois frères, le fils inattendu, peinait à trouver sa place. Sans doute était-ce dû à son côté malchanceux, mais à cette époque les adolescents étaient rares à Monte Vista. Lui qui se targuait de faire des baisers divins, il n'avait personne à embrasser ! Courageusement, il espérait certainement trouver quelqu'un qui puisse l'aimer, d'une façon plus que romantique... Alors, peut-être en réponse à ce manque d'attention et de compagnie, il continuait de poser des pièges dans le manoir.

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Et les habitants du manoir continuaient d'être la proie de ses farces au goût douteux...

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Un soir, profitant de la liberté que ses parents lui laissaient, il se rendit à l'école municipale où lui et son frère étaient élèves. Et si son frère Albus était devenu un élève modèle, c'était loin d'être son cas... Avec un coup de baguette magique, il brisa le verrou et entra dans l'école...

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Malheureusement pour lui, le gardien de nuit faisait sa ronde, et il le surprit en train de voler les sujets de l'examen final ! Le gardien se saisit immédiatement du jeune homme et appela la police. L'agent de police, sans ménagement, ramena Hubert au manoir.

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    La réaction d'Alexander ne se fit pas attendre. Il avait plusieurs fois rappelé à l'ordre Hubert, mais cet incident était la goutte d'eau faisant déborder le vase. Pour lui qui avait travaillé si dur étant jeune, c'était une honte de voir son propre fils tomber ainsi dans la facilité et la tricherie ! S'il ne subissait plus aujourd'hui l'antipathie qu'il avait connu lorsqu'il était enfant du fait de ses pouvoirs magiques, un tel évènement n'était clairement pas en faveur de la famille !

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Il discuta le soir-même avec Emilia. Il fallait faire quelque chose, cela ne pouvait plus durer. Emilia tenta de parler en faveur de son troisième fils, malgré le fait qu'elle-même ne s'entendait pas très bien avec lui. Mais la décision d'Alexander était sans appel. Hubert irait au pensionnat Gossderich, c'était irrévocable.

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Le premier jour de l'hiver fut une journée chargée pour les Owlblood. Emilia se leva aux aurores pour aller rechercher dans les majestueuses ruines qui peuplaient la campagne de Monte Vista un élément nécessaire à ses inventions : un diamant rose. Et dès son retour au manoir, elle se remit à son établi pour mettre son projet à exécution.

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Tôt dans la matinée, une limousine noire vint chercher Hubert.

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Et à l'instar de son frère aîné, ce fut sans un regard vers le manoir qu'il partit pour le pensionnat. Emilia en eut malgré tout le coeur serré, même si elle espérait que cela aiderait son fils à mieux comprendre le monde dans lequel il avait débarqué.

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Mais surtout, c'était l'anniversaire d'Albus ! Ses parents organisèrent une petite fête pour l'occasion. Emilia put serrer de nouveau dans ses bras son fils aîné, le premier des invités.

    Chapitre 4 : Dura lex, sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Bianca fut invitée également, et à peine était-elle arrivée qu'elle offrait un bouquet de roses jaunes à son amoureux ! Albus n'aurait pu être plus heureux.

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Et ce fut bientôt l'heure de souffler les bougies et de faire un voeu sous les yeux de ses parents et de sa bien-aimée !

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Et alors que la pleine lune se levait, Albus devenait un jeune homme accompli. Probablement influencé par la nature de son père, lui aussi était devenu ambitieux .

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Cette petite fête fut aussi pour Alexander et Emilia l'opportunité de connaître la jeune Bianca. A la fin de la soirée, Albus glissa deux mots à son propos à son père, mais celui-ci ne fut guère étonné et même, Bianca ayant fait une excellente impression, ravi du choix de son fils.

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Le jour suivant, dans le courant de la soirée, des cris résonnèrent entre les murs du manoir. Emilia, pleine de joie, s'écriait "IL EST VIVANT ! IL EST VIVANT !"

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Ses expériences avaient en effet donné naissance à un être des plus étranges, fait entièrement de métal. Emilia eut l'impression de repousser les limites de la science, de la vie elle-même ! Elle n'en revenait pas ! C'était le premier des trois pas qui la mènerait vers la réalisation de son souhait à long terme ! La créature, nommée Bérénice, ne fut cependant pas tentée par la vie au manoir et partit aussitôt mener sa propre vie en compagnie du phonographe pour vivre une histoire d'amour passionnée et... électrique !

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Le matin suivant, Albus quitta le manoir à l'aurore, sans prévenir qui que ce soit.

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Il arriva devant une grande demeure. Il s'arrêta et retint son souffle un instant. Il savait que tout se jouerait dans cette maison, ce matin. Sa vie tout entière dépendait des évènements qui allaient suivre. Il sonna à la porte.

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Et entrant chez sa chère Bianca, il eut la surprise de voir que celle-ci avait grandi, pour devenir une jeune femme des plus ravissantes. Pour lui plaire, elle était même allé jusqu'à avoir recours à une couturière spécialisée pour avoir une robe dans le goût de la famille Owlblood.

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Il rencontra la mère de Bianca, Isabella Monty, qui était déjà âgée. Par chance, elle aussi était un vrai rat de bibliothèque, et une personne vraiment charmante et amicale. Elle accueillit chaleureusement Albus et reçut favorablement le doux intérêt que celui-ci portait à sa fille.

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Puis Albus alla à la rencontre du chef de la famille Monty, le père de Bianca, Patrizio, qui était aussi l'un des plus importants hommes d'affaires de Monte Vista. Si lui aussi était amical, Albus n'était pas à son aise pour autant. Tous deux parlèrent longtemps, Patrizio connaissait de nom et de réputation le député Owlblood, mais pas son fils. Il voulut tout savoir : qui était son père, d'où venait-il ? Comment se définissait Albus, ses qualités, ses défauts, ses goûts, son mode de vie, ses projets d'avenir...

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Puis le ton d'Albus changea, il se fit plus sérieux...

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Puis plus enjoué, alors qu'il évoquait ce qu'il ressentait aux côtés de Bianca...

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Et enfin, prenant son courage à deux mains, Albus posa la question qui lui tenait tant à coeur :

    "Monsieur Monty, voulez-vous m'accorder la main de votre fille Bianca ?"

     

    Chapitre 4 : Dura lex sed lex (la loi est sévère, mais c'est la loi)

    Patrizio Monty jeta un regard dubitatif au jeune homme, puis après un temps de silence déclara...

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 20:48

    Premier commentaire que je poste sur ton blog pour te dire que j'adore ta famille (leur manoir est juste magnifique) et ta plume. C'est vraiment super agréable à lire.


    Bon tu as aussi l'esprit un peu sadique non ? De nous laisser dans un pareil suspens ! Mais il est tout mignon Albus à demander la main de sa belle à son -peut être- futur beau papa !

    2
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 20:57

    Hé bien, le jeune Hub ne semble pas plus perturbé que cela par son départ au pensionnat.
    Albus est sur les traces de son noble père et est devenu un jeune homme fort présentable. Bianca, quelle ravissante personne !


    Quant à Patrizio Monty, il a intérêt à bien mesurer toute l'importance de la réponse qu'il s'apprête à donner.... Et qui je l'espère, ne tardera pas trop !

    3
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 21:45

    ♥ oui que déclara le patriarche des Monty?  j'attends la réponse voyons!; merci pour ces images des Owlblood , j'aime la façon dont tu t'appropries les dialogues, j'aime tes images elle sont claires et vivantes, la joie de Emilia , l'invention qu'elle a crée, hubert le  fils prodigue qui est un vilain petit canard, la belle Bianca et l'anniv de Albus. Merci pour ce moment avec toi, Passionnément sim :D

    4
    Lundi 28 Juillet 2014 à 09:19

    Merci à vous pour vos passages et vos messages sur ce blog ! :)

    Je dois dire que j'ai été le premier à être étonné de voir de voir Bianca devenir une si jolie jeune fille, et avec une personnalité en or ! Pour une simette pré-créée, elle est vraiment surprenante !

    Je vous rassure, la réponse de Patrizio arrivera dans le courant de la semaine ! Vous n'aurez donc pas longtemps à attendre !

    Bienvenue à Noem sur ce blog, je suis ravi d'apprendre que tu apprécies également les Owlblood, et j'espère que cela durera ! (Oui parce qu'on est parti pour 10 générations quand même ! :D ) Et oui, j'ai un côté sadique, nyark nyark nyark ! Et encore, je pensais vous laisser sur un suspense plus gros encore, mais cela aurait fait un chapitre trop gros, donc j'ai préféré couper ici... Vous avez eu chaud ! ^^

    5
    Mardi 29 Juillet 2014 à 16:07

    A chaque fois, je suis sous le charme de ton écriture et des tes illustrations; voici un superbe chapitre encore.

    J'ai adoré!  et l'image finale est juste ...  aaah! viiiite, la suite! :D

    6
    Mardi 29 Juillet 2014 à 21:41

    Un grand merci pour ce compliment, qui venant d'une spécialiste des histoires sims, me fait très plaisir ! C'est vrai que ce fut un chapitre riche en évènements et en... suspense ! ^^

    La suite arrive très prochainement ! ;)

    7
    Mercredi 30 Juillet 2014 à 17:12

    Ben alors Hubert quel vilain en pension bien fait ! Mais pourquoi tu coupe comme ça sans qu'on sache la réponse du papa de Bianca :(. Je veux savoir si il a dit oui, en tout cas il est bien courageux Albus de faire sa demande :)

    8
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 18:49

    Salut Mathoo ! On se connait un peu via Facebook, mais je suis ravi d'être venu jusqu'ici, parce que ce que j'y trouve est excellent ! J'aime beaucoup ton style de rédaction, et les Owlblood forment un legacy hors du commun avec leur style gothique et magique. L'histoire se déroule plutôt vite, mais il y a plein d'événements qui font qu'on ne s'ennuie pas ! J'ai hâte de continuer et d'arriver à la partie Sims 4 ! :D

    9
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 21:44

    Hello Carl !

    Merci de ton passage, je suis content que ce que tu trouves ici te plaise ! :) Oui, les Owlblood sont tout sauf une famille ordinaire, c'est pour ça que je les aime ! :D

    L'histoire se déroule vite parce que j'ai commencé le Legacy sans prendre de photos, du coup pour écrire mes articles j'ai dû rejouer d'anciennes parties, et je suis allé assez vite ^^ Donc tout s'enchaîne, mais comme tu le dis, on ne s'ennuie pas ! :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :