• Chapitre 6 : Tu quoque, filia

    Tu quoque, filia

      "Mes chers parents,

    Nous sommes arrivés hier à Sunlit Tides. La maison que vous avez louée pour nous, bien que dans un style totalement différent de celui du manoir, est absolument superbe et nous ne manquons de rien. Le temps radieux qu'il fait ici détonne avec l'hiver de Monte Vista. Ma chère épouse et moi pourrions passer nos journées sur la terrasse à contempler le lagon, mais nous n'en faisons rien. Nous allons, en amoureux, découvrir les plages et les criques de ce magnifique atoll. Nous nous baignons longuement tous les jours, à la fois dans l'océan et dans les sources thermales qui se trouvent sur l'île. Dès le premier jour, j'ai bronzé, et cela a même failli virer au coup de soleil. Nous rencontrons également des gens charmants, même si l'on nous a averti : cette ville est pleine de voleurs !

    Je sais que vous n'avez pas eu le temps de bien faire connaissance avec Bianca, mais rassurez-vous, tout se passe pour le mieux ! Comme vous le savez, Bianca est comme moi une rat de bibliothèque, un vrai génie, et elle est également très à l'aise avec les jeunes. Ce voyage m'a également permis de découvrir qu'elle nourrissait l'ambition de devenir chirurgienne de renommée mondiale. Il suffit de lui parler médecine, et la voilà toute excitée !

    J'ai hâte de vous montrer les photographies que nous avons pris ! Merci encore pour ce très beau cadeau de mariage.

    Affectueusement,

    Albus"

     

    Tu quoque, filia

    Tu quoque, filia

    Tu quoque, filia

    Tu quoque, filia

    Tu quoque, filia

    Tu quoque, filia

    De retour à Monte Vista, Bianca se mit en tête de réaliser son rêve et se rendit à l'hôpital pour décrocher un travail de donneuse d'organe. Il fallait bien commencer quelque part !

    Tu quoque, filia

    Cependant, dès son retour de son voyage de noces, elle fut prise de violentes nausées, ce qui inquiéta son jeune époux. Avait-elle attrapé quelque maladie tropicale ?

    Tu quoque, filia

    Alexander, lui, continuait son travail dans la politique. Il avait été approché par diverses organisations douteuses, et on lui avait plusieurs fois proposé de l'argent pour qu'il favorise telle ou telle société, qu'il approuve tel ou tel acte.

    Tu quoque, filia

     Cependant il n'avait jamais cédé à la tentation. Son dévouement et son intégrité lui avait même valu d'être élu Vice-Président ! "Le grand public vous observe en silence pour savoir si vous êtes vraiment à la hauteur !" lui avait-on dit, et il comptait bien se montrer digne des espoirs et attentes de ses concitoyens. Et même si pour cela il devait aller travailler par tous les temps !

    Tu quoque, filia

    Le premier jour de travail de Bianca fut court. En effet, en milieu de journée elle comprit la cause des nausées qu'elle avait depuis son retour, tout comme elle comprit qu'un passager clandestin était revenu avec Albus et elle de Sunlit Tides !

    Tu quoque, filia

    Elle rentra aussitôt au Manoir pour annoncer à Albus la nouvelle. Celui n'en revenait pas, il allait être papa ! Il sentit une joie immense naître en lui ! Juste avant que son esprit névrosé ne reprenne le dessus : mais comment ferait-il, avec cet enfant ? Arriverait-il à s'en occuper ? Serait-il un bon père ? Et s'il y en avait plusieurs ? 2 ? 4 ? 9 ?

    Tu quoque, filia

    Alexander non plus n'en revenait pas. La troisième génération arrivait, la lignée prenait forme, son rêve se réalisait ! Et il allait être grand-père !

    Tu quoque, filia

    Albus était aux petits soins avec son épouse, et il multipliait les petites attentions et les petites marques d'affection, à commencer par de longs massages qui soulageaient grandement la future maman.

    Tu quoque, filia

    Pensant qu'il était mieux pour eux qu'ils découvrent ce tout nouveau monde par eux-même, Emilia et Alexander ne voulurent rien dire aux jeunes parents sur la suite des évènements. Ils durent donc chercher et se renseigner par eux-mêmes pour que tout se passe pour le mieux.

    Tu quoque, filia

    Alexander offrit tout de même à sa bru un forfait complet au spa de Monte Vista, afin que celle-ci puisse se détendre et se reposer avant l'accouchement.

    Tu quoque, filia

    Et c'est ainsi qu'au premier jour du printemps, alors que la neige se retirait pour permettre aux fleurs de naître et s'épanouir, le bébé se décida lui aussi à naître. Bianca et Albus étaient seuls au Manoir ce matin-là, et sur le coup, comme son père avant lui, Albus paniqua et sembla oublier tout ce que ses lectures lui avaient appris. Il eut cependant le réflexe d'emmener sa jeune épouse à l'hôpital.

    Tu quoque, filia

    Et ils revinrent quelques heures plus tard en tenant une petite fille qu'ils prénommèrent Daphné. Sans doute était-ce parce que Monte Vista sortait tout juste de l'hiver, mais les jeunes parents remarquèrent qu'en plus d'être affamée, la petite aimait le froid. Il leur sembla également qu'elle préférait lorsque peu de personnes l'entourait, comme une ermite.

    Tu quoque, filia

    A peine rentré, Albus se précipita au berceau pour en sortir sa fille. Un sentiment de fierté lui gonfla la poitrine : à ses yeux, c'était la plus jolie petite fille du monde ! Il la leva bien haut et la regarda comme si elle était le soleil de sa vie.

    Tu quoque, filia

    Puis vint le tour d'Emilia, qui délicatement serra ce petit être dans ses bras. Pour elle qui n'avait eu que des garçons, une petite-fille était une bénédiction !

    Tu quoque, filia

    Puis vint Alexander, le patriarche. Il prit Daphné dans ses bras, la regarda et vit dans ses yeux ce qu'il espérait : le pouvoir ! Le sang magique des Owlblood coulait en Daphné, c'était une petite sorcière qu'il tenait dans ses bras ! Déjà qu'il trouvait magnifique de tenir dans ses bras la fille de son fils, mais en plus elle avait hérité de ses pouvoirs ! Il se sentit on ne peut plus fier et heureux.

    Tu quoque, filia

    Ce fut même lui qui se releva en pleine nuit pour aller changer la première d'une longue série de couches et pour donner son tout premier bain à sa petit-fille. Il se sentait déjà devenir un papy-gâteau !

    Tu quoque, filia

    Les jours passaient et comme tous les enfants, Daphné grandissait trop vite au goût des siens. Elle était déjà un mignon bambin ! Sa chevelure et ses yeux marron foncé laissaient présager qu'elle ressemblerait beaucoup à sa mère.

    Tu quoque, filia

    La petite était entourée de l'affection de sa famille au point que toute la vie du manoir ou presque tournait autour d'elle. Albus adorait sa fille et avait développé une grande complicité avec elle. Mais ce qu'il préférait, c'était lui faire des chatouilles !

    Tu quoque, filia

    Il y avait aussi certains moments moins agréables, mais qui font partie de l'apprentissage de la vie de tout bambin. Albus se chargeait de l'apprentissage du pot, et au vu de l'expression de la petite demoiselle, ce ne fut pas une mince affaire...

    Tu quoque, filia

    Ne prenant pas sa petit-fille pour la dernière des idiotes, Alexander se mit en tête de lui apprendre à parler tout en l'initiant aux principes immuables de la vie et de... la mort.

    Tu quoque, filia

    Emilia, quant à elle, commença à apprendre les rudiments de la marche à la petite Daphné. Et chaque pas réalisé était récompensé par un gros câlin.

    Tu quoque, filia

    Bianca, quant à elle, se chargea du versant plus culturel et divertissant de l'éducation de sa fille : logique...

    Tu quoque, filia

    Lecture...

    Tu quoque, filia

    Elle lui présenta également le vieux nounours d'Albus.

    Tu quoque, filia

    Et comme son père, Daphné l'adopta immédiatement...

    Tu quoque, filia

    La Journée de l'Amour démarra très bien pour Daphné. Son père adoré venait la sortir du berceau...

    Tu quoque, filia

    Et toute la famille partit pour le festival de printemps ! C'était la première sortie de Daphné, et celle-ci était curieuse de découvrir le monde extérieur !

    Tu quoque, filia

    Albus et Bianca passèrent l'après-midi à danser en se regardant dans les yeux, en heureux amoureux qu'ils étaient...

    Tu quoque, filia

    Tu quoque, filia

    Tandis que Daphné finissait d'apprendre à marcher sous la direction attentive et exigeante de son grand-père...

    Tu quoque, filia

    Quant à Emilia, elle se délectait simplement du paysage et du parfum des fleurs des champs...

    Tu quoque, filia

    Autant vous dire qu'après une telle journée, tout le monde tombait de sommeil...

    Tu quoque, filia

    Daphné aussi eut droit à l'Odyssée sur le bateau pirate au pied du manoir...

    Tu quoque, filia

    Et comme son père avant elle, lorsque venait l'heure de rentrer, elle n'était jamais d'accord !

    Tu quoque, filia

    Ce fut vers le milieu de l'été que Daphné fêta son anniversaire, entourée de ses parents et de ses grands-parents (et de l'homme de ménage).

    Tu quoque, filia

    Quelques étoiles, un petit tour sur soi-même, et 3, 2, 1.... Transformation !

    Tu quoque, filia

    Tu quoque, filia

    Et Daphné devint ainsi une jeune fille élégante et en bonne voie pour devenir, comme sa mère, un génie...

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Août 2014 à 21:15

    J'ai adoré cet épisode. !
    Tes images sont tout simplement magnifiques, les textes qui les accompagnent n'ont rien à leur envier. La maladie tropicale, le passager clandestin, les éventuels 2, 4 ou 9 bébés à venir.... un vrai régal.
    Inutile de parler de la tête de notre jeune héroïne, aux moments fatidiques, ce qui laisse présager un caractère bien trempé, et par conséquent de bien bons moments en perspective.
    Déceler le pouvoir dans les yeux de sa descendance ? Un grand père peut-il espérer mieux ?
    Des calins avec une petite princesse : voici une grand mère comblée.

    Bravo et encore !

    2
    Samedi 2 Août 2014 à 23:21

    Le temps file et avec lui, les heureux événements s’enchaînent: voyage de noce, bébé, bambin, magnifique petite jeune fille.

    Daphné est très jolie et d'autant plus que tes illustrations sont justes magnifiques.  Tout comme Arya, mais cela, tu le sais déjà, je me suis encore régalée tant j'apprécie ta plume.

     Vivement la suite! :)

    3
    Mercredi 6 Août 2014 à 20:26

    Merci à toutes les deux pour votre fidélité, c'est un plaisir de savoir que vous prenez plaisir à lire ce legacy ! :)

    4
    Jeudi 7 Août 2014 à 11:54

    Les images sont super belles et Albus et sa tendre moitié sont juste attendrissant, ainsi né le fruit de leur amour la merveilleuse petite Daphné une vraie petite princesse je l'adore, elle est trop belle <3

    5
    Samedi 16 Août 2014 à 00:03

    Quel épisode je me suis amusée , quelle belle trouvaille ces images de voyage de noce c'est chouette elles sont géniales et la suite avec la venue de Daphnée super j'aime beaucoup le regard tendre que tu poses sur les actes courants de la vie de famille, l'apprentissage et les jeux de l'enfant, une image me touche particulièrement celle de Daphnée et du nounours, la vie avance à grande vitesse ici la voici déjà enfant et quelle belle jeune fille, merci pour cet instant ici passionnément sim ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :