• Chapitre 8 : Tempus fugit ! (Ah, que le temps passe vite !)

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    A peine avait-il fini de souffler ses bougies qu'Hubert décrocha son téléphone.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Et il partit à son tour définitivement du manoir, sans regarder derrière lui. Il savait depuis longtemps qu'il n'aurait pas sa place dans ce grand manoir, dans cette famille exigeante. Il ne s'y était jamais senti chez lui, et son séjour au pensionnat avait renforcé cette conviction : il devrait se construire son propre manoir, sa propre famille, ailleurs. Alexander regarda, ému malgré lui, son fils s'en aller. Il lui semblait avoir fait de son mieux avec cet enfant, mais peut-être n'était-ce pas assez... Peut-être qu'avec plus de temps et de patience, il en aurait été autrement, et Hubert ne serait peut-être pas devenu si froid.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Pour atténuer ses regrets, il retourna auprès de son petit-fils nouveau-né, ce petit être qui promettait tant de joies à venir et qui demandait tant d'attentions !

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Le lendemain était la Journée des Loisirs. Les Owlblood décidèrent d'aller en famille au Parc de Festival pour profiter de la belle journée qui s'annonçait.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Albus voulut prendre une douche autobronzante afin d'améliorer son teint. Il en ressortit mi-figue mi-raisin...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Daphné et sa grand-mère voulurent faire des pirouettes ensemble sur la piste de patinage...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Mais tout ne se passa pas comme prévu...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Daphné voulut recommencer avec son grand-père...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Mais le résultat fut tout aussi douloureux...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Délaissant ces folles cabrioles, Albus, Bianca et Nathanaël étaient déjà sur le chemin du retour pour préparer les évènements de la fin de journée...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    En effet, plusieurs anniversaires avaient lieu ce soir-là ! La première à souffler ses bougies fut Emilia...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Et c'est avec un air circonspect (et quelques douleurs dans le dos) qu'Emilia devint une sénior.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Albus, quant à lui, n'eut pas le temps d'arriver jusqu'à son gâteau d'anniversaire. C'est alors qu'il accueillait son frère Siméon venu passer la soirée au manoir (et qu'un anniversaire avait suffi à rendre chauve), qu'il devint un adulte accompli.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Puis vint le tour de Bianca, le troisième membre de la famille à vieillir dans la même soirée !

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Pour se consoler de ses cheveux blancs, Emilia aller serrer dans ses bras Nathanaël. "Ah, Tempus fugit" ne put-elle s'empêcher de penser. Et la grand-mère et le petit-fils, bercés par le roulement régulier du fauteuil à bascule, s'endormirent paisiblement l'un contre l'autre....

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Le lendemain matin, à la première heure, Alexander entraîna sa femme pour un petit tour dans la grande armoire. C'était une façon pour lui de montrer à son épouse qu'à ses yeux, ils étaient toujours les deux jeunes tourtereaux de Midnight Hollow...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Néanmoins, une fois l'armoire sans dessus-dessous, seul Alexander eut le temps de s'habiller correctement avant de descendre. C'était déjà l'anniversaire de Nathanaël ! Toute la famille s'empressa de se réunir autour d'un nouveau gâteau pour célébrer l'évènement.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Et c'est ainsi qu'au premier jour de l'automne, un an après que Siméon ait quitté le manoir, Nathanaël devint un bambin ! Un bambin très joueur qui plus est, et dont les cheveux bruns étaient probablement un héritage génétique de la famille Monty, mais dont les yeux bleus venaient incontestablement d'Albus.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Daphné sautait de joie. Ce petit-frère qu'elle avait attendu si impatiemment, et qu'une fois né elle avait observé bien sagement, elle pouvait enfin le serrer dans ses bras et le couvrir de petits baisers ! Que d'émotion lorsqu'elle serra contre elle pour la première fois ce petit corps tout chaud !

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Les quelques jours qui suivirent furent plus tranquilles. Alexander reprit son entraînement sportif, avec toujours autant d'entrain et de... souffrance.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Nathanaël découvrit un tambour dans la chambre de sa soeur et fit ainsi ses premiers pas dans le monde de la musique.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Emilia tenta bien de lui expliquer que non, les baguettes de xylophone n'étaient pas bonnes pour sa croissance, mais ce fut quelque peu en vain...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Frère et soeur adoraient jouer ensemble. A cause de son côté ermite, Daphné ne s'était pas vraiment fait d'amis à Monte Vista, y compris parmi les camarades de sa classe. Son frère était ainsi son unique et meilleur compagnon de jeu.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Comme Daphné était également un génie, sa mère tenta de l'intéresser au domaine complexe de la logique et à au jeu non moins complexe des échecs. La jeune fille semblait apprécier.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    On lui acheta même un établi où elle put commencer à faire ses propres expériences. Les premiers mélanges se révélèrent rapidement concluant.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Pour retrouver l'inspiration entre deux toiles, Albus passait du temps avec son fils, et s'amusait notamment à lui parler au travers d'un ours en peluche en patchwork. Dans ces moments-là, le bambin babillait de joie.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    On ressortit même de la cave le trotteur d'Albus, et après un bon dépoussiérage, celui-ci y installa son fils.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Ni une ni deux, Nathanaël s'élança dans l'exploration, sur deux pattes cette fois, du grand manoir. Quelle fierté ce fut pour les parents de voir leur fils déjà si débrouillard et intrépide !

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    C'est à peu près à cette période que certains habitants commencèrent à raconter qu'ils voyaient Bianca se rendre régulièrement à la boutique d'élixirs. Elle arrivait, échangeait quelques mots avec la vendeuse, puis repartait. Et ce presque tous les jours. Un rituel bien singulier...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Emilia aussi avait ses petits rituels. Elle se rendait régulièrement à la décharge de la ville pour faire le plein de débris ou pour se livrer à des expérimentations...

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    ... détonantes !

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Ou plutôt décoiffantes ?

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Ces écarts ne l'empêchaient cependant pas de faire preuve d'une grande rigueur dans l'éducation de son jeune descendant, et ce dans tous les domaines, et surtout celui de l'hygiène personnelle.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Tout comme Albus veillait de près sur les progrès de Daphné à l'école. Hors de question que sa fille chérie devienne un cancre ! Mais la jeune fille semblait malgré tout prendre plaisir aux études et à ces moments passés à travailler avec son père.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Un soir, Daphné joua plus longtemps que d'ordinaire sur son cheval à bascule, le fidèle compagnon de ses chevauchées imaginaires.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Puis, elle insista pour que son père lui lise une histoire et qu'elle puisse dormir dans le lit de ses parents. Albus se retrouva malgré lui rejeté hors du lit conjugal ! Mais pour Daphné, cette soirée était la dernière, elle le savait.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    En effet, le lendemain matin l'attendait sur la table du salon son gâteau d'anniversaire. Si elle était heureuse de grandir, elle était un peu peinée de laisser son enfance derrière elle.

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    3, 2, 1, envoyez les étincelles et les paillettes !

    Chapitre 8 : Tempus fugit

    Et Daphné devint ainsi une jeune demoiselle, qui à cause de sa bonne éducation était un peu snob ! Ah, Tempus fugit !

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Août 2014 à 01:03

    Je ne sais quel personnage de cette atypique famille me plaît le plus!  :)

    Et déjà, oui, le temps file et passe et les Owlblood ne l'oublient pas et mettent à profit chaque occasion de prendre du bon temps.

    J'ai bien ri au parc!  Et la jolie Daphné devient déjà une magnifique adolescente! Ah-ah!  Quel style!

    J'ai adoré, comme toujours!  Merci pour ce bon moment!

     

    PS : Ravie de voir Hubert décider de prendre son envol: bonne route, l'ami! :D

     

    2
    Lundi 11 Août 2014 à 08:05

    Et ben dit donc que d'anniversaire! J'adore retrouver ta petite famille :) Hubert part c'est triste, mais c'est la vie. Emilia devient une belle  sénior malgré tout et Albus et sa chérie à part une ride ou deux sont toujours aussi beau. Nathanaël est trop beau un vrai petit prince, tout comme Daphnés qui va faire des ravages. Je bave toujours devant le manoir et tes jolies photos bravo bisous. Et merci pour ce petit moment sucrés ;) sans calories ;)

    3
    Lundi 11 Août 2014 à 16:18

    Que d'anniversaires ! Ils font un abus de gâteaux chez toi, gare à la ligne.... Bon à part ça,  le temps qui passe réussit autant à Emilia qu'à son cher et tendre, et je vois qu'effectivement ils sont toujours aussi tendres l'un envers l'autre....
    Hubert, reparti comme il était arrivé...
    La dernière génération maintenant ! Le petit Nathanaël va son bonhomme de chemin, il est adorable et très entouré. Encore un qui devrait bénéficier d'une éducation parfaite. Quant à Mademoiselle Daphné, je crois qu'elle nous en promet de belles !

    Une fois de plus j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce chapitre débordant d'humour !

    4
    Vendredi 15 Août 2014 à 13:02

    C'est toujours un réel plaisir de venir prendre des nouvelles de la petite famille. Et tout ça servit avec de très belles images et une plume toujours aussi plaisante à lire. Sans oublier le petit trait d'humour qui rend les choses très vivantes.

    Et Nathaniel et Daphné sont devenu des enfants adorables. J'aime beaucoup leur relations fraternelles !

     

    PS : j'aime beaucoup la place que prends l'armoire dans la famille :p

    5
    Vendredi 15 Août 2014 à 18:39

    Vos commentaires me vont droit au coeur, et je suis ravi de constater que vous n'avez pas fait une overdose de gâteaux ! Promis, le prochain chapitre sera plus diététique !

    J'avoue être très attaché à Daphné, et rejouer avec elle fut un plaisir je dois dire ^^ Tout comme mon couple de fondateurs, ils me font craquer tous les deux ! J'essaye de garder de bonnes relations familiales, mais ça n'est pas simple !

    Je vous dis à très bientôt pour la suite ! :)

    6
    Samedi 16 Août 2014 à 15:46

    Eh bien en effet Tempus fugit le temps fuit et les anniversaires se succèdent que de gâteaux et surprises en tout genre, j'aime le visage de Bianca au moment de souffler ses bougies inquiète mais sereine tout à la fois, et la suite avec cette armoire coquine et cette décharge qui explose, cela prouve que même avec l'âge tout est encore très solaire :D, les plaisirs  de la fête et cette jeune Daphnée tout en sagesse qui grandit super épisode merci pour cet instant avec toi♥ sua cuique parti aetatis tempestivita est data ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :